Auteur: Fiedler, Konrad
Editeur: Editions Rue d'ULM
Publication: 2013
ISBN: 978-2-7288-0493-1
 
Lire le livre Table des matières Partager le livre

La profondeur, la précision et la vivacité de l’écriture fiedlerienne se révèlent pleinement dans ces pensées toujours subtiles, parfois fulgurantes, qui reprennent et prolongent la réflexion conduite dans l’ouvrage Sur l’origine de l’activité artistique, édité par Danièle Cohn dans la même collection. La pensée de Fiedler est plus qu’un moment majeur de l’esthétique néo-kantienne : elle élève l’art à la dignité d’une théorie de la connaissance. Son refus d’une esthétique vouée au bon goût, l’affirmation qu’un jugement artistique objectif est possible servent une conception de l’œuvre comme révélation des conditions de la visibilité. L’art devient, avec lui et pour la modernité qui s’annonce, une exploration de la perception humaine en tant que telle. Aussi Fiedler est-il aujourd’hui redécouvert et son influence sur Georg Simmel ou Ernst Cassirer, autant que sur Wölfflin ou Panofsky, réévaluée à sa juste mesure. La précédente édition des Aphorismes (Images modernes, 2004) est épuisée. Il s’agit ici d’une nouvelle édition.

Voir toute la description
 

Score

0

Thématiques

Tags

Dossiers

Présent dans 0dossiers publics

Dossiers

Présent dans 0dossiers privés

Notes

0

Groups

0

Commentaires

0

Videos